© Guerchom Ndebo pour la Fondation Carmignac
Photojournalisme

Les Forêts du Kivu

Grilles de la Tour Saint-Jacques, Paris

5 octobre 2021 - 31 octobre 2021

Une exposition de Guerchom Ndebo, co-organisée par la Ville de Paris et la Fondation Carmignac dans le cadre de l’Initiative de Paris pour la préservation des forêts d’Afrique centrale

Quatrième pays forestier au monde et deuxième pour les forêts primaires humides derrière le Brésil, la République démocratique du Congo abrite aujourd’hui 155 millions d’hectares de forêt tropicale, soit les deux tiers de sa superficie et plus de la moitié de l’immense forêt du bassin du Congo, qui couvre six pays africains. En vingt ans, la RDC a vu disparaître plus de 5 millions d’hectares de couvert forestier et un nombre encore inconnu d’espèces dans l’une des dernières réserves de biodiversité végétale et animale de la planète. Selon des projections de Greenpeace, elle pourrait même perdre 40 % de ses forêts d’ici 2050.

Parmi les neufs parcs nationaux du pays, deux concentrent aujourd’hui les menaces écologiques et climatiques, mais aussi militaires, économiques, sanitaires, démographiques et sociales qu’affronte un des pays les plus pauvres au monde. Il s'agit des parcs nationaux de Virunga et de Kahuzi-Biega.

Photographe du projet collaboratif Congo in Conversation, piloté par Finbarr O'Reilly, Guerchom Ndebo a effectué un reportage de deux semaines à l’Est de la République Démocratique du Congo, dans ces deux parcs nationaux de la région du Kivu, afin de documenter les différents prismes de la déforestation dans cette région où il s’était déjà intéressé à la question de l’insécurité et du commerce du charbon.


L’Initiative de Paris pour la préservation des forêts d’Afrique centrale

La succession des crises environnementales et climatiques marquant l’actualité illustre l’importance de la protection de la biodiversité et des forêts primaires. Dans ce contexte, la Ville de Paris et Le Monde Afrique, en partenariat avec l’Association Internationale des Maires Francophones, organisent, le 6 octobre 2021 à l’Hôtel de Ville et en ligne, une conférence qui réunira un ensemble d’acteurs locaux et internationaux, scientifiques, citoyens et décideurs autour des enjeux liés à la préservation des forêts du bassin du Congo, deuxième poumon vert de la planète. Tous appelleront à l’urgence d’agir pour protéger cette région, son écosystème et ses populations.
www.initiative-forets-afrique.paris
#ForetAfriqueParis2021

Les Forêts du Kivu

© Guerchom Ndebo pour la Fondation Carmignac
Bukavu, Sud-Kivu, 6 septembre 2021. Une femme remplit une bouteille d’huile de palme dans le marché central de Kadutu. Bukavu
© Guerchom Ndebo pour la Fondation Carmignac
Parc national des Virunga, Nord-Kivu, novembre 2020. Sur une bande de terre déboisée au nord de Goma, un homme se tient près d’un four à combustion lente qui transforme le bois en charbon.
© Guerchom Ndebo pour la Fondation Carmignac
Bugamanda, parc national de Kahuzi-Biega, 3 septembre 2021. Un jeune homme remplit des sacs de charbon de bois pour les vendre au marché le plus proche
© Guerchom Ndebo pour la Fondation Carmignac
Parc national des Virunga, RDC, janvier 2021. Cérémonie des funérailles d’Éric Kibanja, l’un des six gardes forestiers des Virunga tués dans une embuscade par des hommes armés. Depuis des années, le parc est régulièrement attaqué par des groupes rebelles, des milices, des braconniers et des bûcherons qui ont causé la mort de centaines de gardes forestiers.
© Guerchom Ndebo pour la Fondation Carmignac
Parc national de Kahuzi-Biega, 5 septembre 2021. Kaboyi Machine, 52 ans, marche dans la forêt sur les traces des gorilles afin de permettre aux touristes de les localiser plus facilement.
© Finbarr O’Reilly
© Finbarr O’Reilly

Guerchom Ndebo

Artiste, photographe et réalisateur, fou d’images, Guerchom Ndebo utilise la photographie pour communiquer son goût des sujets complexes et stimuler la réflexion sur des problèmes contemporains. Au cœur de son approche artistique se mêlent les idées d’égalité, de différences culturelles, de solidarité et de décadence : «  Participer au projet «  Congo in Conversation » de Finbarr O’Reilly et la Fondation Carmignac a été ma porte d’entrée dans le photojournalisme et m’a permis, comme aux autres participants, d’améliorer ma manière de raconter une histoire en images. Depuis le lancement du projet, j’ai été contacté par Getty Images et j’ai commencé à couvrir en freelance l’actualité de l’est du Congo. En mai 2021, j’ai suivi l’éruption du Nyiragongo pour l’Agence France Presse et mon travail a été publié partout, y compris dans le New York Times, CNN, RFI, USA Today, The Irish Times et à la une du Globe and Mail canadien. Dans les semaines qui ont suivi, j’ai continué à travailler régulièrement pour l’AFP et sur commande pour plusieurs ONG et agences de l’ONU. »

Exposition gratuite, tout public

Tour Saint-Jacques, 39 rue de Rivoli, 75004 Paris