Photojournalisme

La surpêche en Asie du Sud-Est : un drame écologique et humain

19 mai 2024 - 19 août 2024

La 15e édition du Prix Carmignac du photojournalisme est consacrée à l’Asie du Sud-Est et aux violations des droits humains et de l’environnement occasionnées par la pêche illégale et la surpêche.

Candidatures ouvertes du 19 mai 2024 au 19 août 2024
>>
Candidatez ici

15e édition
15e édition
La surpêche en Asie du sud-est, un drame humain et écologique.

Depuis le milieu du XXe siècle, la pêche artisanale côtière a laissé place à une pêche industrielle hauturière de grande échelle, qui touche toutes les mers du globe. Pour répondre à une demande exponentielle, et pour faire face à la concurrence, de nombreux acteurs du secteur n’hésitent plus à recourir à des pratiques dévastatrices de pêche illégale et à la surpêche.

Aujourd’hui, 80% des espèces propres à la consommation sont surexploitées ou pleinement exploitées, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Derrière cette industrie devenue incontrôlable qui menace la biodiversité, les atteintes aux droits humains se multiplient : conditions de travail déplorables, travail forcé généralisé et traite d’êtres humains transforment de nombreuses mers en zones de non-droit.
L’Asie du Sud-Est, qui possède l’un des écosystèmes marins les plus diversifiés au monde, est le centre de gravité de la pêche mondiale. Selon le SEAFDEC (Southeast Asian Fisheries Development Center), la région a contribué en 2018 à environ 52% de la production halieutique totale, ce qui représente plus de 21 milliards de dollars. C’est aujourd’hui l’une des zones les plus menacées par les pratiques de pêche illicites et les violations des droits humains, notamment en mer de Chine méridionale, dans le golfe de Thaïlande et les archipels des Philippines et de l’Indonésie.

Carte Asie du Sud-Est
Carte Asie du Sud-Est

La 15e édition du Prix Carmignac soutient la réalisation d’un photoreportage d’investigation de 9 mois documentant les violations et les conséquences de la pêche intensive en Asie du Sud-Est.

Les photographes intéressé.e.s doivent soumettre leur candidature avant le 19 août 2024 à 23h59 (GMT) via le lien suivant.

Un jury composé d'experts du thème et de l'image contemporaine se réunira à Paris en septembre 2024 pour sélectionner un projet lauréat qui sera ensuite mené d'octobre 2024 à mai 2025 et fera ensuite l’objet d’une exposition itinérante et d’un site internet dédié.

  • À propos du Prix Carmignac du photojournalisme ?

  • À qui s'adresse l'appel à candidature ?

  • Que doit contenir le dossier ?

  • Quand et comment le·a lauréat·e sera t-il·elle prévenu·e ?

  • Besoin d'aide ?